Aller au contenu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois

Menu presse

.

Contacts

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

spresse@amnesty.fr

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

Menu presse

.

Contacts

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

spresse@amnesty.fr

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

Guatemala. Les autorités doivent respecter le droit de manifester pacifiquement

Réagissant aux récentes manifestations au Guatemala qui réunissent des milliers de personnes s’opposant à plusieurs décisions de la justice remettant en cause les résultats de l’élection présidentielle, Ana Piquer, directrice d’Amnesty International pour les Amériques, a déclaré : 

« Les manifestations sont essentielles pour faire valoir d’autres droits. Les autorités guatémaltèques sont tenues de garantir le droit d’exprimer ses opinions et d’éviter à tout prix toute action des forces de sécurité qui pourrait entraver ce droit ou mettre des personnes en danger. » 

« Face à cette situation inquiétante pour le pays, l’État guatémaltèque doit démontrer qu’il respecte les engagements qu’il a pris au titre du droit international relatif aux droits humains. Bafouer les droits des personnes qui manifestent serait un nouveau signal d’alerte pour la communauté internationale, qui suit de près ce qui se passe dans le pays. » 

Les autorités guatémaltèques sont tenues de garantir le droit d’exprimer ses opinions et d’éviter à tout prix toute action des forces de sécurité qui pourrait entraver ce droit ou mettre des personnes en danger

Ana Piquer, directrice d’Amnesty International pour les Amériques

Des manifestations pacifiques se tiennent sur presque tout le territoire du Guatemala, depuis que le ministère public et la Cour constitutionnelle ont pris des mesures en vue d’invalider les résultats de l’élection présidentielle dont les deux scrutins se sont tenus en juin et en août 2023 et dont Bernardo Arévalo est sorti vainqueur avec près de 61 % des voix. Amnesty International et d’autres organisations nationales et internationales de défense des droits humains ont dénoncé la détérioration constante de l’espace civique dans le pays, où des juges, des procureur·e·s, des défenseur·e·s des droits humains, des avocat·e·s et des manifestant·e·s font régulièrement l’objet de poursuites judiciaires sans fondement et d’autres types de persécution, de stigmatisation et de harcèlement. 

The post Guatemala. Les autorités doivent respecter le droit de manifester pacifiquement appeared first on Amnesty International.

Menu presse

.

Contacts

Pour toute demande d'interview ou recevoir nos communiqués de presse :

+33 1 53 38 66 00

spresse@amnesty.fr

+33 6 76 94 37 05 (soir & week-end)

Sur le même pays

Guatemala. Amnesty International dénonce le sexisme sous-tendant les poursuites systématiques visant professionnelles de la justice et défenseures des droits humains

Publié le : 23.05.24

Le harcèlement systématique et permanent prenant la forme d’un recours abusif au système pénal par les autorités du ministère public et de l’appareil judiciaire, visant à réprimer et démanteler la lutte...

Guatemala. Amnesty International demande une audience publique pour Claudia González

Publié le : 10.04.24

Alors qu’une audience doit se tenir dans le cadre du procès pénal de l’avocate et défenseure des droits humains Claudia González jeudi 11 avril, Ana Piquer, directrice pour les Amériques à Amnesty International,...

Guatemala. La libération de la prisonnière d’opinion Virginia Laparra marque une victoire contre l’injustice

Publié le : 03.01.24

Réagissant à la décision du 3 janvier 2024 d’une juge de la ville de Guatemala autorisant la libération immédiate de Virginia Laparra, ancienne procureure spéciale contre l’impunité, Ana Piquer, directrice...

Guatemala. Amnesty International demande la libération de Virginia Laparra un an après sa condamnation injuste

Publié le : 20.12.23

Un an après la condamnation de l’ancienne procureure Virginia Laparra, Amnesty International exhorte les autorités à accélérer sa remise en liberté, comme l’a demandé un groupe d’experts indépendants des...

Guatemala. Amnesty International condamne les violations des garanties d’une procédure régulière pour la prisonnière d’opinion Virginia Laparra

Publié le : 21.04.23

Face aux récents développements concernant les deux procédures pénales engagées contre l’ancienne procureure Virginia Laparra, Amnesty International dénonce le non-respect par les autorités judiciaires...