Aller au contenu
Agir
Faire un don
ou montant libre :
/mois
Grâce à la réduction d'impôts de 66%, votre don ne vous coûtera que : 5,1 €/mois
10 ans chez amnesty, ça rend chauve
Avant/Après

Avant/Après

Après 10 ans chez Amnesty, il s’en va retrouver les dinosaures

Étienne Jolivet, Responsable Communication numérique presque depuis sa création, quitte l’association après 10 ans de bons et loyaux services.

Il tenait la barre depuis de nombreuses années. Avant l’arrivée de Facebook en France, alors qu’Insta n’existait pas dans les rêves les plus fous du SN, au temps où la maison utilisait encore la messagerie inconnue pour le commun des mortels du nom de "Lotus”... il était déjà là !  

Aujourd’hui, Amnesty se sent un peu comme un chien à trois pattes, comme un temple auquel on aurait arraché un de ses piliers. Étienne s’en va, avant de se fossiliser, pour rejoindre les dinosaures, les insectes et les plantes vertes. Une autre façon de donner une voix à ceux qui n’en ont pas.  

À moins que ça ne soit là qu’une couverture... 

Étienne Jolivet avait une double vie  

Lorsque la nuit se pointe, à l’heure de tous les possibles où les ombres se confondent, les masques tombent. Étienne devient alors 2Tien’, un dj qui enflamme n’importe quelle piste de danse sur des rythmes endiablés d’Afrobeat, d’électro ou de musique underground. La légende dit même qu’il aurait convaincu les publics les plus réticents en osant mixer de la musique Klezmer. Quel talent !  

Alors, Étienne tentait-il de brouiller les pistes pour échapper à la NSA ? Car depuis cette journée froide de décembre, il aurait eu toutes les raisons d’être sur ses gardes.

À l’occasion d’un événement 10 Jours pour signer à la Gaité Lyrique, c’est lui qui était aux commandes pour joindre Edward Snowden, en personne. Tout le staff d’une radio publique se tenait prête, derrière lui, à démarrer l’interview. Le contact se fait entre Étienne et Edward. L’interview peut commencer. Mais, surprise. Nous apprendrons que l’animateur de la première matinale de France ne parlait pas un mot d’anglais… un moment qui aura valu quelques sueurs froides à Étienne, mais il aura su gérer la situation. Nous saluons son courage. Il aura contribué à un moment historique à l’échelle nationale, puisque c’était la première prise de parole en direct du lanceur d’alerte en France

C’est depuis ce jour qu’il s’est rasé la tête, mis des lunettes, changé de style de sape, fait des enfants... mais ça ne trompe pas tous les mecs en imper qui le surveillent... on ne rigole pas avec les ricains...

Un témoin, proche d’Étienne qui lorsque l’on parle de la Côte d’Ivoire, vous répondra toujours que c’est là qu’habite Jean 

Mais où est Étienne ? 

10 ans dans les bureaux d’Amnesty, soit plus de 2.500 jours et 30.000 heures. Dans cet espace temporel, Étienne a dû passer plus de la moitié de son temps en réunion: salle Barbara, Desprez, Leiris, sans oublier… Teams. 

Étienne, l’homme le plus en réunion du monde, mais quand on le voit et qu’on bosse avec, on arrive à organiser la première visio de Snowden en retransmission directe depuis un appart’ caché de Russie pour un live de deux heures sur France Inter via la Gaité lyrique, qui dit mieux !

Un campaigner-plaidoyeur amnestien tenace (très tenace)

En toute circonstance, Étienne peut vous surprendre. Etienne est là et hop, il n’est plus là. Mais où est Etienne ? C’est ce qui est arrivé un jour de formation chez l’Agence Good. Lors d’une pause, Étienne avait subitement disparu... mais non bien loin. En réalité, il était allé se réfugier dans une salle, dotée d’un petit canapé, pour réaliser, « tranquilou bilou » selon l’un de nos témoins, une « micro-sieste » réparatrice. 

Notre témoin nous a confié avoir suspecté un échange secret avec « Doudou Snowden ». La réalité était tout autre : la fatigue. Rappelons qu’à cette époque, les nuits étaient courtes pour Étienne... père de famille de deux petits êtres vivant la nuit (c’est plus rigolo), ses journées pouvaient être coupées de micro-siestes. Obligatoires pour tenir le choc. « Qui va loin ménage sa monture » dira-t-on.  

Lire aussi : Comment continuer à boire des coups quand on est jeunes parents ? 

Une plante légendaire 

Très tôt, Étienne avait commencé sa reconversion en jardinier des Dinosaures. Il a réussi à maintenir en vie une plante digne d’une sous-préfecture, sans lui donner la moindre goutte d’eau.  

Prise de pitié, j’ai épousseté les feuilles de ce truc une fois en 5 ans mais c’est à Etienne qu’on doit la survie de cette pauvre plante.

Une collègue de la première heure, qui a fait (re)découvrir à Étienne le sens du mot épicène. 

Comprendre : que signifie le mot épicène ? 

Cela nous avait vivement interpellé de savoir qu’Étienne ne donnait pas d’eau à la plante du bureau de la communication numérique. Lui, qui à l’instar d’Arnaud Humblot, trimballe, de réunions en réunions, une gourde dont tout le monde préfère croire qu’elle est remplie d’eau. Cependant, chacun sait que les DJ carburent plutôt à la vodka qui a l’avantage d’avoir une couleur H2O. 

Alors qui est vraiment Etienne Jolivet ? Un DJ, un jardinier ou un homme traqué par la NSA ? Le suspens reste entier. Et qui sait, son aventure dinosaurienne sera peut-être l'occasion pour lui de se découvrir de nouvelles facettes insoupçonnées...

10suffixans chez Amnesty
50 000suffixHeures passées
Agir

En 5 minutes, vous pouvez faire la différence !

Envoyez dès maintenant un e-mail au Muséum : pour leur faire entendre qu'Etienne a placé la barre très haut chez Amnesty.

Agir

Call to action

Agir

Call to action twitter

Agir

CTA newsletter

Chronique

CTA Push

1
/mois
Lorem
5
/mois
Ipsum
120Personnes travaillent pour la coupe
30 000Personnes travaillent pour la coupe
86Etienne a placé la barre très haut chez Amnesty.

Lorem ipsum dolor sit amet consectetur adipiscing elit vel rutrum curae, suspendisse nibh augue auctor arcu netus litora erat quam, rhoncus ante non vulputate libero natoque quis aliquam nec. Bibendum est et morbi eleifend interdum nec arcu dictum faucibus, sem pellentesque sociosqu fringilla sociis fermentum rhoncus. Dictumst urna curabitur tristique fames penatibus velit sem consequat

mattis varius ultricies faucibus cursus

phasellus decsalius

ignissim, suscipit vel

Lire aussi : bibendum conubia nisi sollicitudin

get. Aptent ullamcorper augue orn

are imperdiet cum, tellus non risus viverra

sollicitudin cras, in diam pellentesque potenti.

Fermentum eros laoreet ante nascetur placerat morbi

curabitur porta lectus sagittis, hendrerit eleifend

Miaou

mauris, praesent ultrices quis

vehicula metus cubilia platea magna sollicitudin.

L’intérêt politique avant l’intérêt humain

La Russie, tout comme l’Iran et la Turquie, ont apporté leur soutien aux parties au conflit responsables d’atrocités en Syrie, leur permettant ainsi de continuer à piétiner les droits humains. La Russie et les États-Unis ont directement participé au conflit armé : la Russie a mené des attaques illégales aux côtés du gouvernement syrien et les États-Unis ont dirigé la coalition qui a combattu le groupe armé État islamique à Raqqa et dans d’autres régions et s’est livrée à des attaques illégales dont ont découlés des destructions généralisées.

Lire aussi : À Raqqa, le carnage de la coalition occidentale

Des bâtiments abandonnés et détruits dans le district d'Ariha à Idlib, Syrie, février 2019

Des bâtiments abandonnés et détruits dans le district d'Ariha à Idlib, Syrie, février 2019 © Anadolu Agency via Getty Images

Depuis bien trop longtemps, les États privilégient sans vergogne les affiliations et les intérêts politiques au détriment de la vie de millions

Après 10 ans chez Amnesty, il s’en va retrouver les dinosaures - Amnesty International France